Parfois, je pense à cette phrase devenue presque culte, de Christiane C., voisine de mes parents : "Ah ma pov' Monique, ceux qui n'ont pas d'enfants ne connaissent pas leur bonheur !.." 
Parfois, seule à la maison, je la trouve triste et calme, ma maison.
Parfois, je pense à ma mère et ses 3 enfants. Je lève les mains au ciel et je me dis ..Comment ..?.. 
Parfois, je me sens pleine d'angoisse en l'imaginant définitivement triste et calme, ma maison.
Parfois aussi, je réalise que tout ce sable fin entre mes mains, à force de trop gesticuler, il file encore plus vite qu'il ne devrait.